Optométrie

UN OPTICIEN OPTOMÉTRISTE,
C’EST QUOI ?

Un opticien optométriste est un opticien qui a choisi de développer ses compétences paramédicales afin de se positionner comme professionnel de la santé visuelle.

Grâce à l’élévation de son niveau de connaissance, il est en mesure de garantir à ses clients un service visuel performant :

  • mesure précise de la réfraction,
  • conseils en ergonomie visuelle,
  • adaptation en lentilles de contact sous contrôle ophtalmologique,
  • bilan et accompagnement en basse vision.

Cependant, un opticien-optométriste ne remplace pas un ophtalmologiste et il est important de rappeler qu’une visite régulière chez son ophtalmologiste est indispensable pour un bilan médical et un dépistage pathologique.

LES DIFFÉRENTES ÉTAPES D’UN BON BILAN ET SUIVI DE SANTÉ VISUELLE

1 – PRISE DE CONNAISSANCE DU CLIENT-PATIENT

Un bon bilan commence par une prise de connaissance précise et détaillée du client : ses besoins visuels, ses plaintes, ses antécédents, etc…

2 – EXAMEN DE LA RÉFRACTION

L’examen de la réfraction débute de manière monoculaire (œil par œil) en vision de loin. Il est important ensuite de bien équilibrer les deux yeux avant de finir la vérification visuelle binoculairement. L’étude de la vision de près exige de tenir compte des habitudes de lecture du porteur, de manière à ce que la correction soit la plus adaptée et la plus confortable possible.

LIRE LA SUITE DES ÉTAPES

3 – TEST DE LA NOUVELLE CORRECTION

Enfin, il est primordial de tester la nouvelle correction trouvée en conditions réelles (appréciation subjective sur des panneaux de signalisation par exemple)

4 – SUIVI ET ORIENTATION VERS UN MÉDECIN SPÉCIALISÉ SI NÉCESSAIRE

En fonction des plaintes visuelles du porteur et des résultats trouvés, d’autres tests peuvent être réalisés également afin de diriger le client vers un professionnel spécialisé : ophtalmologiste, orthoptiste… Dans tous les cas et comme précisé plus haut, il est important de rappeler qu’une visite régulière chez son ophtalmologiste est indispensable pour un bilan médical et un dépistage pathologique.

QUAND RÉALISER UN CONTRÔLE VISUEL ?

A quelle fréquence doit-on faire contrôler sa vue ?

Il est important de faire contrôler sa vision régulièrement, mais la fréquence ne sera pas la même pour un jeune de 20 ans et une personne âgée de 70 ans. Et ce n’est pas car « tout va bien » qu’il ne faut pas se rendre chez l’ophtalmologiste. Quelque soit l’âge, mieux vaut prévenir que guérir.

LIRE LA SUITE

En règle générale, ne laissez pas passer 3 ans sans vous rendre chez votre ophtalmologiste. À partir de 50 ans, ne laissez pas passer 2 ans, car c’est à cette période que le glaucome et que la DMLA peuvent se développer. À partir de 60 ans, on vous recommandera de prendre rendez-vous tous les ans. En effet, à 65 ans, 1 personne sur 5 souffre de la cataracte. Passés les 70 ans, ne prenez pas le risque de repousser votre visite car le risque de glaucome augmente avec l’âge.

Aussi, une personne diabétique ou ayant de la tension oculaire devra consulter son ophtalmologiste beaucoup plus souvent, tous les 3 ou 6 mois en fonction des cas.

Les signes les plus fréquents pouvant alerter sur des problèmes visuels sont :

  • une vision floue de loin et/ou de près,
  • une fatigue oculaire,
  • une vision dédoublée,
  • une mauvaise vision nocturne,
  • une déformation des lignes,
  • des maux de tête en fin de journée ou après une activité de près prolongée…

LES ÉQUIPEMENTS D’OPTOMÉTRIE DISPONIBLES EN MAGASIN

Pour réaliser un contrôle de la vue, le magasin dispose d’une salle dédiée, qui permet de préserver la confidentialité du client. Cette dernière est équipée d’une unité de mesure de dernière technologie. Elle permet à l’opticien diplômé de réaliser avec son client une mesure objective et subjective précise de la correction à porter. Conformément à la réglementation et au protocole de vérification visuelle AFNOR, l’opticien informe à son client que cette mesure ne constitue pas un examen médical.